Préparer votre expertise médicale

Pour assurer la meilleure prise en compte de vos doléances, préjudices, séquelles,… lon vous assiste aux réunions d’expertise médicale que nous prenons soin de préparer, avec vous, en amont, en constituant votre dossier, en organisant vos pièces médicales et en les communiquant à l’expert amiable ou judiciaire.

 

Fort de son expérience et au gré des nécessités rencontrées par les victimes, le Cabinet s’attache les services de médecins ou techniciens spécialisés, en tant que consultants ou médecin-conseil de victimes.

Me BEKHEDDA - avocat dommage corporel Dijon - expertise médicale
Expertise médicale


Doléances

Obtenir votre indemnisation peut relever d'un long parcours, tenant compte du temps médical (le temps dont votre corps a besoin pour se "réparer" jusqu'à consolidation ou guérison) et du temps nécessité par votre Conseil pour le traitement de votre dossier.

Conseil : tenir un "carnet de bord", noter régulièrement votre évolution (ce qui ne va pas; ce qui va mieux, l'aide reçue des tiers aidants, les soins reçus, l'usage/l'arrêt de l'emploi d'appareillages type béquilles, minerve, fauteuil roulant...). Ce document se révèlera très précieux par la suite et permettra à votre Conseil de défendre au mieux vos préjudices au moment de l'expertise.

Pièces utiles

Pilier de votre défense : la constitution de votre dossier.

 

Celui-ci doit être le plus complet possible.

 

Surtout: ne rien jeter (prescriptions médicamenteuses, factures, tickets, ordonnances diverses, devis,...).

 

Votre Avocat, expérimenté en réparation du dommage corporel, saura vous conseiller et vous indiquera les documents nécessaires à la constitution de votre dossier, en plus des pièces médicales.

 

Le Cabinet BEKHEDDA vous adresse une liste exhaustive des documents nécessaires à une défense optimale et vous accompagne dans la constitution de votre dossier.

Préparation

Le Cabinet se fait fort d'assister systématiquement les victimes aux expertises médicales : jamais une victime n'est abandonnée à son sort à ce moment crucial de sa défense, qui peut également se révéler difficile en raison du traumatisme sur lequel elle va devoir revenir, se sentant à la fois sujet et objet de l'expertise et n'en maîtrisant pas tous les tenants et aboutissants au plan de la discussion médico-légale.

 

La victime est

  • préparée en amont de l'expertise,
  • assistée pendant l'expertise,
  • accompagnée après l'expertise.